Exposition photo

Grâce à ses miniréseaux solaires et hydroélectriques destinés aux zones rurales enclavées, WeLight Madagascar est entré ce mois dans le club très fermé des 50 entreprises africaines certifiées B-Corp (Benefit Corporation). Des entreprises « reconnues pour avoir des effets bénéfiques sur le monde, tout en étant rentables », comme l’exige ce label lancé aux États-Unis en 2006.

CEI Afrique a annoncé son intention d’accorder une subvention de financement basée sur les résultats (FBR) au développeur de mini-réseaux solaires malgache WeLight pour étendre cinq de ses mini-réseaux PV et en construire quatre nouveaux au Mali.

L’initiative relative à l’accès à l’énergie de WeLight Madagascar va bénéficier d’un financement de 19 millions d’EUR de la BEI, de Triodos Investment Management et d’EDFI ElectriFI, l’initiative de financement de l’électrification financée par l’Union européenne.

La fondation pour l’Énergie propre et l’inclusion énergétique en Afrique (CEI Africa) accorde une subvention de 1,8 million de dollars à WeLight. Objectif, électrifier plusieurs communautés rurales au Mali via les mini-réseaux solaires.

Dans le cadre de l’inauguration de son 55e mini-réseau opérationnel à Antsenavolo, WeLight a le plaisir d’accueillir le Ministre de l’Énergie et des Hydrocarbures Solo ANDRIAMANAMPISOA, le Gouverneur de la Région Vatovavy Docteur Maurice Lucien ANDRIARISON et le Député du District Norbert Marie Ignace ANDRIANANDRASANA.

WeLight vient d’électrifier un 35ème village à Madagascar. Cela signifie que se sont plus de 25 000 bénéficiaires directs et 150 000 bénéficiaires indirects.